Bilan

Après une phase de recherche, suivie de l’exercice formel des 50m2, nous sommes partis trois jours en séminaire. Entre séances de brainstorming et séances de créativité, nous avons visité le chantier de Bouygues Construction de la ZAC Paris Rive gauche. C’était l’occasion de se confronter aux problématiques  de construction d’un collectif neuf aujourd’hui dans Paris.

Lors du séminaire, il s’agissait de faire un bilan : d’abord sur le chemin parcouru mais aussi sur les objectifs quant au rendu.

Pour ce faire, nous avons clarifié le vocabulaire employé par plusieurs exercices. Plusieurs brainstorming autour des notions de Evolutivité ; Partage  et Autonomie nous ont permis d’enrichir et d’approfondir notre vocabulaire. De cette profusion de termes, nous avons pris position et créé des connexions entre les notions afin de dessiner progressivement une vision commune du projet.

L’importance des différentes échelles (appartement, immeuble, quartier) nous est apparu au cœur de notre recherche et nécessite une réflexion multi-scalaire.

De même, notre réflexion se fonde sur l’idée que nous habitons tous une même planète, c’est l’idée d’un socle commun à partager. Ainsi,  nous voulons donner une grande place aux notions de « transmission » et « responsabilité »

Habitant de cette planète, l’homme est au centre de notre vision : toute réflexion doit prendre en compte l’impact sur l’individu. Nous souhaitons donc donner une dimension sensible au projet, une prise en compte du ressenti, du bien-être de l’habitant. Nous avons donc pris position, fait des choix qui nous ont permis de préciser et étayer la question de notre partenaire.

En effet, nous sommes partis du contexte défini par Saint-Gobain :

  • collectif 
  • 2030 
  • évolution de la structure familiale 
  • Accessibilité économique.

Nous avons affiné ces demandes en les précisant. Nous souhaitons donc :

  • tenir compte de l’échelle du quartier et de l’appartement
  • une projection en 2030 avec des conséquences plus ou moins immédiates, dans le quotidien ou sur le temps long de la génération
  • prendre en compte de nouveaux modes d’habiter.
  • Impliquer l’habitant comme un acteur et penser l’habiter dans une pérennité